Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne

Vous êtes ici : Accueil < Nos partenaires < Actions/Témoignages de partenaires
 

Une collaboration exemplaire dans le Cantal

Une collaboration exemplaire dans le Cantal

Depuis 2002, le CEN Auvergne travaille en étroite concertation avec les élus des 3 communes de St-Etienne Cantalès, Lacapelle-Viescamp et St-Paul-des-Landes regroupés au sein du SIVU Auze Ouest Cantal.

Le marais de Cassan Prentegarde, situé dans le bassin sédimentaire d’Aurillac, est l’un des plus grands marais de la région Auvergne. Véritable réservoir de biodiversité accueillant une flore et une faune remarquable, il constitue également une infrastructure naturelle majeure dans la préservation de la ressource en eau. Le marais et son « chevelu » de plus de 35 kilomètres de cours d’eau donne naissance à l’Auze, affluent de la rivière Cère elle-même affluent de la Dordogne

Partiellement délaissé, difficile d’accès (comme en témoigne la toponymie : « Prentegarde » signifiant prends garde à toi), cette zone a fait l’objet de plusieurs projets incompatibles avec sa fragilité : incinérateur, stockage de déchets divers… C’est en réaction à ces menaces rejetées par une majorité de la population locale qu’a été créé en janvier 2002 le Syndicat Intercommunal à Vocation Unique Auze Ouest-Cantal (SIVU) rassemblant les trois communes de Lacapelle-Viescamp, Saint-Étienne Cantalès et Saint-Paul-des-Landes. Ces objectifs portent sur la connaissance, la préservation et la valorisation d’un territoire naturel de près de 4600 hectares incluant outre le marais lui-même trois autres secteurs naturels.

Le SIVU a souhaité s’appuyer sur le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne pour mettre en œuvre des démarches de préservation du marais. Le CEN Auvergne, qui était présent sur ce site aux cotés d’autres associations de préservation de l’environnement dès l’amont du dossier, a apporté aux élus ses connaissances techniques sur la gestion des milieux (écologie…) mais également une bonne connaissance des acteurs publics concernés (conseil général, DIREN et DDAF, Office National des Forêts…).

Une convention cadre de partenariat entre le SIVU Auze Ouest-Cantal et le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne a été signée puis déclinée chaque année sous forme d’avenant opérationnel. Plusieurs volets d’actions ont été retenus et confiés au CEN Auvergne portant sur la réalisation d’un projet global de gestion, incluant les aspects forestier et agricole, la restauration paysagère et hydrologique, la communication et la valorisation touristique.

Par la suite, la mobilisation de plusieurs politiques publiques a permis de renforcer et démultiplier les actions engagées initialement par la seule volonté politique des élus du SIVU et sur un financement exclusif du SIVU.

Les premières actions menées par les élus du SIVU, présidé par Monsieur Jean-Pierre Dabernat, adjoint au maire de Saint-Etienne-Cantalès, ont porté sur une reconnaissance de la valeur de ce site via le classement en Espace Naturel Sensible par le Conseil général du Cantal en décembre 2003 puis par une intégration dans le réseau Natura 2000 demandée auprès du préfet du Cantal.

Aujourd’hui, le marais du Cassan Prentegarde est régulièrement cité en exemple en Auvergne en terme d’actions concertées de préservation de l’environnement.

L’ensemble de ces actions a permis une progressive prise de conscience locale de la fragilité du marais. Le SIVU mobilise également les étudiants depuis près de 5 ans en offrant un terrain d’études pratiques aux étudiants d’Aurillac ou de Neuvic.

Un sentier pédestre reliant les trois communes du SIVU est en cours d’aménagement permettant de réunir ces communes via le marais qui autrefois les séparait. Récompensé par le prix de l’environnement 2007 du conseil régional Auvergne, les élus du SIVU ont joué un rôle moteur indispensable dans la mise en œuvre de ce projet.