Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne

Vous êtes ici : Accueil < Préservation en actions < L’origine du CEN Auvergne
 

L’origine du CEN Auvergne

C’est en 1986 qu’est créé le Conservatoire Régional de l’Habitat et des Paysages (CHRP) consacré à la préservation du patrimoine bâti.

En 1989, il s’ouvre à la prise en compte des espaces naturels en devenant Conservatoire Régional de l’Habitat et du Patrimoine Naturel puis Conservatoire des Paysages d’Auvergne.

1995 voit la séparation des deux activités, patrimoine naturel et patrimoine bâti, en deux associations distinctes : le CRHP (Conservatoire Régional de l’Habitat et du Paysage) et le CEPA (Conservatoire des Espaces et Paysages d’Auvergne). Un peu plus tôt, dans l’Allier, le CSA (Conservatoire des Sites de l’Allier) est créé en 1992.

Le 14 mai 2011, le CEPA et le CSA changent de nom et deviennent le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne (CEN Auvergne) et le Conservatoire d’espaces naturels d’Allier (CEN Allier).

Comme chez tous les Conservatoires, le travail du CEN Auvergne a été initialement consacré à la préservation de milieux naturels remarquables via la maîtrise du foncier (acquisition, location longue durée) ou des usages (locations, convention de gestion…). Ce volet de l’action reste encore majoritaire et a permis au CEPA de constituer en une quinzaine d’années un réseau de 185 sites préservés en Auvergne représentant une surface totale de 1544 ha. Il s’agit, en nombre, du plus important réseau de sites en Auvergne, préservés et gérés pour le patrimoine naturel. Ce réseau favorise ainsi le maillage du territoire en vue d’une propagation de la biodiversité.

Comme beaucoup de Conservatoires, le CEN Auvergne a construit son réseau de sites et son évolution en participant à plusieurs projets européens (LIFE) :
- 1992 : participation au LIFE protection et gestion de la vallée de la Loire et de ses affluents, sous la maîtrise d’ouvrage d’Espaces naturels de France,
- 1995 : maîtrise d’ouvrage du programme LIFE Sources Salées d’Auvergne,
- 1995 : participation au LIFE Tourbières, sous la maîtrise d’ouvrage d’Espaces Naturels de France,
- 1998 : participation au LIFE conservation des pelouses sèches, sous la maîtrise d’ouvrage d’Espaces Naturels de France.

La poursuite des programmes consacrés aux vallées de la Loire et de l’Allier via Loire nature et aux tourbières via l’animation du réseau tourbières Auvergne – Massif Central constituent aujourd’hui encore des axes forts du CEN Auvergne.

Dans le cadre de ces actions, le Conservatoire a été amené à développer des savoir-faire tant en matière d’études, de diagnostics écologiques sur des sites, que de mise en œuvre de travaux de gestion. Il intervient également dans les processus d’animation et de concertation locale ; la réussite de ses actions reposant sur sa capacité à convaincre l’ensemble des interlocuteurs, élus, usagers, propriétaires…

Or la préservation des milieux naturels et plus largement de la biodiversité, est devenue aujourd’hui un enjeu international (sommet de Rio, stratégie européenne, plans d’actions nationaux…) qui se met en œuvre jusqu’au niveau des collectivités territoriales.

Fort de ce constat et soucieux de voir se démultiplier l’action en faveur du patrimoine naturel, le Conservatoire s’investit aujourd’hui de manière croissante dans l’accompagnement des politiques publiques touchant à la gestion des espaces naturels, à l’aménagement du territoire, à l’agriculture ou au tourisme. S’appuyant sur son expérience de gestionnaire, il intervient alors en mission de conseil, d’assistance et de suivi auprès des collectivités locales ou de l’Etat.

Depuis sa création, le CEN Auvergne a fait évoluer sa stratégie pour s’adapter aux changements de contexte. Inventer est une nécessité pour une association. La stratégie du CEN Auvergne, partagée avec le CEN Allier, se base depuis 2005 sur 3 axes complémentaires.