Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne

Vous êtes ici : Accueil < Nos partenaires
 

Relations avec les partenaires

Le CEN Auvergne ne pourrait pas conduire ses actions en faveur du patrimoine naturel sans le soutien de ses adhérents, donateurs, et bénévoles, ni sans le soutien de ses nombreux partenaires tant publics que privés.

Qu’ils en soient tous remerciés...

 Vers l’accompagnement des politiques publiques…

Dans le cadre de sa mission, le Conservatoire a été amené à développer des savoir-faire tant en matière d’études, de diagnostics écologiques sur des sites que de mise en œuvre de travaux de gestion. Il intervient également dans les processus d’animation et de concertation locale, la réussite des actions des Conservatoires reposant sur leur capacité à convaincre l’ensemble des interlocuteurs, élus, usagers, propriétaires… Le domaine de compétences des Conservatoires porte également sur la valorisation des sites, l’aménagement de structures d’accueil (panneaux) et l’édition de documents pédagogiques. Au-delà de cette mission de gestion des sites, le Conservatoire s’investit aujourd’hui de manière croissante dans l’accompagnement des politiques publiques touchant à la gestion des espaces naturels, à l’aménagement du territoire, à l’agriculture ou au tourisme. Il intervient alors en mission de conseil, d’assistance et de suivi auprès des collectivités locales ou de l’Etat.

Le puy de Montrognon, une gestion dans le cadre de Natura 2000 sur l’agglomération clermontoise.

 Une présence forte auprès des collectivités territoriales…

Le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne (CEN Auvergne) et le Conservatoire d’espaces naturels de l’Allier (CEN Allier) sont aujourd’hui des partenaires de nombreuses collectivités et des services de l’Etat pour la mise en œuvre d’actions concertées et cohérentes en faveur de la préservation et de gestion des espaces naturels :

  • accompagnement et participation aux politiques espaces naturels sensibles des conseils généraux des 4 départements de l’Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme
  • participation à la structuration du réseau Natura 2000 avec les services de l’Etat
  • programmes d’actions sur l’Allier et la Loire en accompagnement des priorités du Conseil régional d’Auvergne et de l’agence de l’eau Loire Bretagne
  • intégration dans les projets de développement des EPCI et dans les chartes des parcs naturels régionaux

La participation des Conservatoires à ces différentes politiques vise à favoriser transfert de compétences et des échanges techniques pour une plus grande efficacité des actions de préservation et de valorisation du patrimoine naturel.

La plantation d’une haie sur l’étang de Berbezit, intervention pour le Conseil général de Haute-Loire et la commune.

 Pour les collectivités territoriales, un partenariat possible selon 3 axes…

Le Conservatoire peut aujourd’hui travailler avec les collectivités territoriales selon 3 axes complémentaires :

  • en tant que gestionnaires directs de sites naturels sur lesquels les Conservatoires disposent d’une maîtrise foncière ou maîtrise d’usage…
  • en tant qu’appui dans la mise en œuvre de politiques publiques, et ceci depuis les phases de diagnostic territorial jusqu’à l’accompagnement d’actions opérationnelles…
  • en tant que relais pour la sensibilisation et la formation du public et des acteurs professionnels (agents des collectivités territoriales, gestionnaires agricoles et forestiers…) sur la préservation et gestion des espaces naturels…

Le financement des actions du Conservatoire provient de nombreux partenaires publics (Europe, Etat, collectivités territoriales, agences de l’eau, établissement publics) qui soutiennent les projets ou sollicitent le Conservatoire pour des missions spécifiques. Des financements privés sont également mobilisés via le réseau des adhérents et le développement des relations avec les entreprises.

La mise en valeur des bords de Morge sur Artonne avec les collectivités concernées

 Avec les entreprises, un partenariat à développer…

Les entreprises intègrent depuis plusieurs années la prise en compte de l’environnement dans leur développement, que cela soit dans les processus technologiques, dans la communication mais aussi dans leur implantation territoriale. Les entreprises jouent également un rôle comme acteurs des territoires dans lesquelles elles se sont installées. Le Conservatoire est en situation d’interface entre les citoyens (adhérents, bénévoles…) et la puissance publique (état, collectivités territoriales…). Son travail avec les entreprises privées reste relativement faible et doit constituer l’un des axes de développement pour les années à venir. Les actions du Conservatoire s’intègrent également parfaitement dans une approche de développement durable, ancré sur 3 axes : environnement, social et économique, en cohérence avec les approches des entreprises. Par son implantation sur plus de 200 sites répartis en Auvergne, par ses actions concrètes et directement mesurables, par sa capacité de démonstration et son savoir-faire en matière de pédagogie, le Conservatoire peut être un partenaire pour les entreprises qui souhaitent s’impliquer plus encore dans la prise en compte de l’environnement.

Visite des coteaux de Mirabel avec des salariés de MSD Chibret à Riom.