Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne

Vous êtes ici : Accueil < Nature en Auvergne < Flore < Plantes envahissantes
 

Les plantes exotiques envahissantes

Une espèce envahissante est une espèce exotique introduite sur un territoire géographique, volontairement ou non, et qui par sa prolifération modifie l’écosystème et menace la biodiversité locale.

Avec la multiplication des échanges internationaux, la prolifération des espèces envahissantes est devenue un problème mondial. L’Auvergne n’est bien sûr pas épargnée. Toutes les espèces introduites ne prolifèrent pas, la plupart ne s’adaptent pas et disparaissent, d’autres s’installent sans proliférer. Les vallées alluviales des cours d’eau sont des voies naturelles propices à la dispersion des espèces envahissantes, qui y trouvent leurs zones de prédilection, notamment sur les milieux dégradés ou artificialisés.

La gestion de ces espèces : priorité à la prévention ...

Les nombreuses expériences de lutte contre les plantes envahissantes, partout en France ou en Europe, ont connu des succès variés mais ont surtout permis de constater la grande difficulté à éliminer ou même réduire leur développement. En effet, l’intervention sur des plantes en pleine phase de colonisation nécessite d’importants moyens financiers et humains pour des résultats souvent mitigés. Une telle intervention prolongée ne peut donc se justifier que par la présence sur le site d’intervention d’un enjeu socio-économique ou patrimonial très marqué (espèce ou habitat remarquable).

… et à la rapidité d’intervention

Ainsi, face à ce constat global, la stratégie doit s’orienter vers la prévention et la sensibilisation. Le meilleur moyen de lutte contre le développement des espèces invasives est bien souvent de laisser le milieu naturel présent s’exprimer en évitant toute intervention non indispensable, de limiter les dégradations, d’éviter les remaniements de sol, de lutter contre le « lâcher » de ces espèces dans la nature… Si malgré la prévention et la sensibilisation, une espèce potentiellement envahissante vient à s’implanter, la priorité est la rapidité d’intervention pour optimiser l’efficacité. En fonction de l’espèce, de son développement, du milieu envahi et des moyens disponibles, différentes interventions, manuelles ou mécaniques, sont envisageables.

NOS ACTIONS

Afin d’adopter une stratégie coordonnée vis-à-vis des plantes envahissantes, des groupes de travail régionaux réunissant les acteurs intervenant sur ce thème se sont structurés au sein du bassin Loire-Bretagne. En Auvergne, le groupe de travail a émergé en 2003 sous l’impulsion de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne. Il va maintenant être animé dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature par le CEN Auvergne, en lien avec le Conservatoire Botanique National du Massif Central pour les aspects de connaissance et de formation. Mettre en réseau les acteurs pour une meilleure cohérence des actions, définir une stratégie, assurer le relais avec le groupe de travail au niveau du bassin Loire-Bretagne, former et structurer les acteurs locaux pour la prévention et l’intervention précoce, telles sont les ambitions du groupe de travail "Auvergne" sur les plantes envahissantes.

Le CEN Auvergne et le CEN Allier organisent des chantiers d’arrachage, de coupe, d’écorçage de certaines plantes envahissantes (Robinier Faux Acacia, Jussie à grandes fleurs, Balsamine de l’Himalaya, Topinambour, Ailanthe, Sumac de Virginie...) quand il est encore temps d’intervenir.